Recevez mes recettes directement dans votre boîte mél !

lundi 30 mai 2016

Brownies au Nutella

Les vrais amateurs de brownies au chocolat noir bien corsé crieront peut-être au scandale ... mais s'ils laissent leur part, ils feront le bonheur de l'autre clan : celui des addicts au Nutella.

Alors l'idée c'est de prendre une recette de brownies au top et de remplacer le chocolat ET la poudre de cacao par du Nutella. Pardon, je reformule : [...] remplacer le chocolat ET la poudre de cacao par UN (grand) POT de Nutella. Au final, on a un gâteau qui a bien l'aspect du brownies mais le goût du Nutella. La recette, diabolique, provient une nouvelle fois de chez Sally ; un blog à visiter sans modération pour améliorer son anglais  dénicher des petites merveilles. 

Rien de difficile dans cette recette vraiment rapide à réaliser. J'avoue que j'ai trouvé les bords du brownies un peu secs, ce n'est pas trop grave car j'ai ôté les bords et découpé mon brownie en carrés de 6cm. Les brownies étaient bien fondants à coeur. Miam. Néanmoins, je recommande une cuisson moins longue que la mienne afin d'éviter le même souci avec les bords. Avec les quantités indiquées ci-dessous, vous pourrez réaliser un bien brownies dans un petit moule carré de 16 à 18 cm. 

Et, si vous habitez Dakar et recherchez les ingrédients nécessaires pour confectionner cette recette, j'ai les adresses juste -ici-.


Ingrédients pour le brownie : 
  • 72g de beurre doux, en pommade
  • 100g de sucre roux (light brown sugar)
  • 2 oeufs, à température ambiante
  • 2 cuillères à café d'extrait de vanille liquide
  • 94g de farine T45
  • 300g de Nutella
  • 1/2 cuillère à café de sel fin
Ingrédients pour la finition : 
  • 70g de Nutella
  • fleur de sel
  • facultatif : 135g de pépites de chocolat noir


ETAPE 1 : Préparation du gâteau
1/ Préchauffer le four à 180 degrés.
2/ Chemiser de papier sulfurisé un petit moule carré de 16 à 18 cm de côté.
3/ Dans le bol du robot, équipé de la feuille, crémer le beurre pommade à vitesse rapide, pendant environ une minute.
4/ Ajouter le sucre roux et mélanger à vitesse rapide pendant deux minutes. Arrêter le robot de tempsen temps afin de racler les bords du bol avec une maryse.
5/ À petite vitesse, ajouter les oeufs et l'extrait de vanille liquide. Puis, mélanger à vitesse moyenne.
6/ Ajouter le Nutella (300g) et le sel fin. Mélanger. Pensez à bien racler les parois du bol de temps en temps.
7/ Ajouter la farine (et les pépites de chocolat) et mélanger a vitesse lente, très brièvement. Comme d'habitude, on ne mélange pas trop la pâte après l'ajout de la farine car cela activerait le gluten et donnerait au gâteau un côté "élastique" qui n'est pas souhaitable.
8/ Verser l apréparation dans le moule chemisé.
9/ Disposer sur le dessus des petits tas du Nutella restant (70g) et répartir le Nutella en passant un couteau (ou pique en bois) dessus.
10/ Saupoudrer de fleur de sel.
11/ Enfourner et cuire le brownies pendant 30 minutes environ en vérifiant la cuisson à l'aide d'un testeur (il devra ressortir du gâteau maculé de quelques miettes de gâteau).
12/ Laisser le brownies refroidir complètement dans le moule, déposé sur une grille. Saupoudrer une autre petite pincée de fleur de sel sur le dessus.
13/ Démouler le brownie, tailler les bords et découper de petits carrés égaux.
 14/ Goûter. Apprécier. Recommencer.


Et voici le résultat :






Pas-à-pas en images :



















mercredi 18 mai 2016

Salade de pâtes aux courgettes frites (recette de Yotam Ottolenghi)

"Une salade de pâtes ? Elle se moque de nous ? Elle nous publie une pauvre recette de salade de pâtes ?". Je vous entends d'ici. Mais non, il ne s'agit pas d'une vulgaire salade de pâtes mais d'une version Ottolenghisée. Autrement dit, une salade de pâtes revue et corrigée par Yotam Ottolenghi. Au programme : des pâtes, des courgettes sautées, de la mozzarella bien fraîche, des câpres, un zeste de citron et des edamame qui croquent sous la dent (enfin, pour ma part, ce sont des fèves qui ont fini dans la salade, ma quête aux edamame surgelés s'étant trouvée infructueuse à Dakar).
La recette est tirée de son magnifique ouvrage Plenty qui constitue une véritable Bible pour les végétariens. Mais attention, cette salade a beau être verte elle n'est pas pour autant la meilleure alliée de vos régimes ... qu'on se le dise, elle est plutôt généreuse en huile ;-)
Cette salade peut sembler un peu longue à préparer et vous allez sûrement penser qu'il en fait des manières pour une salade de pâtes ... la salade vide-placard par définition mais lorsque vous y aurez goûté, vous verrez que ça en valait la peine. C'est finalement vite fait, super simple et surtout vraiment bon :) 


Ingrédients pour la salade : 
  • 150ml d'huile de tournesol
  • 1 et 1/2 cuillère à soupe de vinaigre de vin rouge
  • 100g d'edamame surgelés écossés (ou de fèves surgelées)
  • 50g de basilic frais, haché grossièrement
  • 15g de feuilles de persil plat
  • 15g d'huile d'olive
  • 250g de pâtes strozzapreti (ou une autre varieté de pâtes avec des rainures)
  • 3 courgettes de taille moyenne, coupées en rondelles de 5mm d'épaisseur
  • le zeste d'un citron jaune
  • 1 et 1/2 cuillère à soupe de petites câpres
  • 200g de mozzarella, coupée en gros morceaux
  • sel et poivre noir

ETAPE 1 : Préparation des ingrédients 
1/ Les courgettes : Verser 150g d'huile de tournesol dans une grande poêle. Y plonger les rondelles de courgette et faire chauffer sur feu fort, en remuant régulièrement, jusqu'à ce qu'elles soient bien colorées.
Déposer les rondelles de courgette sur du papier absorbant afin d'absorber un peu d'huile et les déposer dans un plat.
Ajouter le vinaigre de vin rouge. Mélanger et réserver.
2/ Les fèves : Porter à ébullition un grand volume d'eau dans une casserole et y plonger les edamame (ou les fèves) surgelés pendant 3 minutes.
Egoutter les haricots (fèves) et les déposer sur du papier absorbant. Réserver.
3/ La sauce : Mixer (au hachoir ou au mixeur plongeant) une partie du basilic (25g) avec 15g de persil, 75g d'huile d'olive, du sel fin et du poivre noir. Vous allez obtenir une sauce onctueuse.
4/ Les pâtes : Plonger les pâtes dans un grand volume d'eau bouillante en suivant les instructions figurant sur la boîte afin qu'elles soient al dente. 
Rincer les pâtes sous l'eau froide et égoutter.
 
ETAPE 2 : Préparation de la salade 
1/ Mettre les pâtes dans un grand saladier.
2/ Ajouter la sauce aux herbes. Mélanger.
3/ Ajouter les edamame (ou fèves). Mélanger.
4/ Ajouter les courgettes et le jus qui a dégorgé.
5/ Ajouter les câpres.
6/ Ajouter le zeste du citron.
7/ Ajouter les morceaux de mozzarella.
8/ Saler et poivrer en vérifiant l'assaisonnement et en l'adaptant à vos goûts. Mélanger.
9/ Placer la salade au réfrigérateur plusieurs heures. Ciseler les feuilles de basilic restant et en parsemer la salade juste avant de servir.
10/ Goûter. Apprécier. Recommencer.


Et voici le résultat :













dimanche 15 mai 2016

Mississippi Mud Cake (gâteau au chocolat)

Bon, OK. Je vous l'accorde, on aura déjà vu plus glamour comme nom de gâteau ... Littéralement : le gâteau au chocolat à la boue du Mississippi. Oui, oui, vous avez bien lu. Je crois que j'aurai toujours beaucoup d'admiration pour les noms imagés que les américains parviennent à attribuer à leurs gâteaux; après le cupcake, le crumbcake, le mugcake ... voici donc le mudcake, si joliment baptisé car tant son aspect que ses ingrédients évoquent les rives boueuses du Mississippi.
Et si vous étiez un peu sceptique à la lecture du nom du gâteau, attendez un peu de découvrir la liste des ingrédients : de la farine, du chocolat, du cacao, plus de 400g de sucre (oui, oui ...) et ... de l'eau ! Surprise ... mais cette recette étant plebiscitée par La Popotte de Manue, il me fallait vraiment la tester ! C'est un peu surprenant un gâteau à base d'eau et le mode de préparation est peu commun mais ... la magie opère tout de même et on obtient un gâteau très humide et bien chocolaté qui conserve son moelleux pendant plusieurs jours. 

Ce gâteau est traditionnellement servi recouvert d'un onctueux glaçage au chocolat et parsemé de noix de pécan et de mini marshmallows ... Mais j'ai trouvé qu'avec ses 440g de sucre, quelques rosaces de chantilly cacaotée seraient bien suffisantes pour la déco. Sinon, une couche de chantilly saupoudrée de cacao, c'est supebe aussi.

Avec les proportions indiquées ci-dessous, vous pourrez réaliser un bien gros gâteau dans un moule à manqué de 20 à 24 cm de diamètre (20cm pour moi). Je ne vous conseille pas de modifier les quantités, je pense que chaque ingrédient joue ici son rôle dans la texture particulière de ce gâteau mais, si vous souhaitez un peu atténuer le côté sucré, veillez à utiliser du chocolat à 70% de cacao minimum.

Et, si vous habitez Dakar et recherchez les ingrédients nécessaires pour confectionner cette recette, j'ai les adresses juste -ici-.


Ingrédients pour le gâteau : 
  • 250g de beurre doux, en dés
  • 150g de chocolat noir (70% de cacao), haché
  • 440g de sucre en poudre
  • 300g d'eau minérale
  • 1 cuillère à café d'extrait de vanille liquide
  • 250g de farine T45
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 35g de cacao amer en poudre
  • 2 oeufs entiers
  • 1 pincée de fleur de sel
Ingrédients pour la décoration : 
  • 10 cl de crème liquide entière, très froide
  • 1 cuillère à soupe de sucre glace
  • 1 cuillère à soupe de cacao amer en poudre
  • facultatif : 1 cuillère à café de fixateur de chantilly
  • sucre glace


ETAPE 1 : Préparation du gâteau
1/ Préchauffer le four à 150 degrés.
2/ Dans une casserole, faire fondre le chocolat haché avec l'eau, l'extrait de vanille et le sucre en poudre. Remuer régulièrement  avec une cuillère en bois. Laisser refroidir dans un grand bol.
3/ Ajouter la farine tamisée avec le levure chimique. Mélanger à la maryse.
4/ Ajouter le sel.
5/ Ajouter les oeufs entiers. Mélanger.
6/ Verser la préparation dans un moule à manqué préalablement beurré et fariné ou chemisé de papier sulfurisé. J'utilise pour ma part une feuille de cuisson en fibre de verre, conçue spécialement pour s'adapter à tous les diamètres de moules ronds (voir info au bas de la page).
7/ Enfourner pendant 1h15 environ; le testeur doit ressortir à peine maculé de pâte.
8/ Laisser le gâteau refroidir complétement dans son moule, posé sur une grille, avant de le démouler car il est très fragile. 

ETAPE 2 : Finition
1/ Monter la crème liquide, le sucre glace, le cacao en poudre et le fixateur en chantilly bien ferme.
2/ Démouler le gâteau sur une assiette de présentation.

3/ Mettre la crème chantilly dans une poche munie d'une douille cannelée et pocher des rosaces de crème sur le dessus du gâteau.
4/ Saupoudrer le gâteau d'un voile de sucre glace.
5/ Goûter. Apprécier. Recommencer.


Et voici le résultat :












Comme promis, un petit mot pour vous faire part d' un coup de coeur pour un accessoire ... Il s' agit d'une feuille de cuisson en fibres de verre 100% antiadhésive sur les 2 faces, lavable et réutilisable, conçue spécialement pour les moules ronds. Le démoulage de tous vos gâteaux deviendra un jeu d' enfant et le top c' est que cette feuille s' adapte à plusieurs diamètres de moules ronds grâce au encoches sur le contour !
Pour l'acheter, c'est par - ici -. 

dimanche 8 mai 2016

Fondant au chocolat & à la crème de marrons - sans cuisson - (recette de Trish Deseine)

Vous avez aussi une boîte de 500g de bonne crème de marrons qui s'ennuie dans votre placard ? L'idée de la liquider à la petite cuillère vous a traversé l'esprit mais la raison vous a rattrappé ? Vous trouvez que finalement c'est bête de manger la crème de marrons seule alors qu'elle accompagnerait si bien du chocolat ? Sans compter qu'il y a ces quelques marrons glacés qui traînent aussi dans un coin ... ça vous donne envie de faire un gâteau ? Sans oeufs ? sans farine ? Sans cuisson ? 
Vous en demandez un peu trop. Mais j'ai la recette idéale (Ta-Da - Roulement de tambour) : le fondant au chocolat et à la crème de marrons de Trish Deseine. Il faut le voir, mais surtout le goûter, pour le croire : 3 ingrédients, pas d'oeufs, pas de farine et pas de cuisson. Juste un petit séjour au réfrigérateur pour la nuit et le lendemain ... on mange du bonheur au chocolat. Les amateurs de chocolat corsé seront ravis car c'est un gâteau vraiment fondant mais costaud en bouche avec un petit goût de crème de marrons qui apporte douceur et onctuosité. La recette de Trish Deseine recommande de mettre dans le fondant des petits morceaux de marrons glacés; je n'en avais pas mais c'est dommage car cela permet d'apporter un peu de "mâche" à ce fondant. Alors si vous le pouvez, ne faites pas l'impasse.

Avec les quantités indiquées ci-dessous, vous pourrez réaliser un fondant dans un petit moule à cake de 18cm, un moule à manqué de 20cm, de petits moules individuels en silicone ou, comme moi, une gouttière à bûche pour une forme plus originale.

Préparez-vous psychologiquement : ce fondant se prépare en 10 minutes top chrono. Si vous cherchiez une recette excuse pour passer l' après-midi tranquille en cuisine, c'est loupé.

Et, si vous habitez Dakar et recherchez les ingrédients nécessaires pour confectionner cette recette, j'ai les adresses juste -ici-.


Ingrédients pour le gâteau : 
  • 200g de beurre doux, en pommade
  • 1 boîte de 500g de crème de marrons 
  • 300g de chocolat noir (70% de cacao), haché
  • 2 cuillères à soupe de rhum brun (ou de Baileys, de Cognac ...)
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 5 ou 6 marrons glacés
Ingrédients pour la décoration : 
  • 10 cl de crème liquide entière, très froide
  • 1 cuillère à soupe de sucre glace
  • facultatif : 1 cuillère à café de fixateur de chantilly
  • cacao amer en poudre
  • quelques noisettes entières


ETAPE 1 : Préparation du gâteau
1/ Chemiser de film alimentaire un moule à gâteau de votre choix. Petite astuce pour que le film alimentaire adhère bien aux parois du moule : on graisse le moule à l'huile puis, on dépose le film alimentaire.
2/ Faire fondre le chocolat haché au bain-marie.
3/ Crémer (à la maryse ou au robot) la crème de marrons et le beurre pommade.
4/ Ajouter la pincée de sel et l'alcool. Mélanger.
5/ Ajouter les marrons glacés, coupés en petits morceaux. Mélanger.
6/ Verser le  chocolat fondu, encore chaud, sur le mélange aux marrons. Mélanger sans incorporer d'air.
7/ Verser la préparation dans le moule. Filmer au contact et placer au réfrigérateur pendant au moins 3 heures mais, idéalement, une nuit.

ETAPE 2 : Finition
1/ Monter la crème liquide, le sucre glace et le fixateur en chantilly bien ferme.
2/ Démouler le fondant sur une assiette de service et le saupoudrer de cacao amer en poudre.
3/ Mettre la crème chantilly dans une poche munie d'une douille à saint-Honoré et pocher de la crème sur le dessus du fondant.
4/ Disposer quelques noisettes entières sur la crème.
5/ Laisser le gâteau à température ambiante quelques minutes avant de le servir afin qu'il soit bien fondant. Goûter. Apprécier. Recommencer.


Et voici le résultat :





Recette en Pas à pas et en images :


Crémer le beurre pommade, la crème de marrons, le sel et l'alcool :

Ajouter le chocolat fondu :


Chemiser un moule (huilé) de film alimentaire :
Et y verser la préparation :

Filmer au contact et placer au réfrigérateur pendant toute une nuit.

Démouler, saupoudrer de cacao et pocher de la crème chantilly sur le dessus :

lundi 2 mai 2016

Gâteau au sirop de clémentines et aux amandes (recette de Yotam Ottolenghi)

Ce blog va bientôt devenir une copie conforme des bouquins de Maître Yotam (Ottolenghi) si je continue à lui piquer des recettes ppour venir les coller ici. Ne m'en voulez pas, chef, c'est simplement que des recettes inratables, qui ne prennent pas la journée à préparer, qui ne requièrent pas d'aller parcourir toutes les épiceries de la ville à la recherche d'ingrédients farfelus (même si souvent j'adore ça) ... bah ... moi, j'adhère. Cette fois-ci, j'ai jeté mon dévolu sur un gâteau qui ne m'avait pas forcèment fait fondre au premier coup d'oeil mais j'ai eu envie de faire un gâteau simplement et rapidement. Et puis, je dois bien l'avouer, quand je lis le mot "zester"dans une recette, je trépigne à l'idée de sortir ma Microplane pour un grand carnage (psychopathe). 
Bref, ce gâteau est un vrai régal : il est archi moelleux et fondant grâce au sirop de clémentines dont il est imbibé. Il allie la douceur des amandes à la saveur acidulée des clémentines et, pour les fans du mélange agrumes-chocolat, un onctueux glaçage un peu corsé vient envelopper le gâteau. Le glaçage n'est pas obligatoire mais il habille si bien le gâteau (et il est tellement bon surtout) qu'il serait dommage de s'en priver ... 

La recette provient du beau livre Jerusalem de Yotam Ottolenghi; les quantités indiquées vous permettront de faire un beau gâteau dans un moule à manqué de 24cm de diamètre.   

Et, si vous habitez Dakar et recherchez les ingrédients nécessaires pour confectionner cette recette, j'ai les adresses juste -ici-.

Ingrédients pour le gâteau : 
  • 125g de beurre doux, en pommade
  • 300g de sucre en poudre
  • le zeste de 4 clémentines
  • le zeste d'un citron jaune
  • 280g d'amandes en poudre
  • 5 oeufs entiers, légèrement battus
  • 100g de farine T55
  • 1 pincée de sel fin
Ingrédients pour le sirop d'imbibage : 
  • 80g de sucre en poudre
  • 80g de jus de clémentines (celles qui ont été zestées)
  • 40g de jus de citron jaune (celui qui a été zesté)
Ingrédients pour le glaçage (facultatif) : 
  • 90g de beurre doux, en dés
  • 150g de chocolat noir (64-70% de cacao), haché
  • 1 cuillère à soupe de miel neutre (acacia)
  • 1/2 cuillère à soupe de rhum brun (ou de cognac)
Ingrédients pour la décoration : 
  • lamelles d'écorces d'oranges


ETAPE 1 : Préparation du gâteau
1/ Préchauffer le four à 160 degrés. Beurrer et fariner un moule à manqué de 24cm de diamètre.
2/ Dans le bol du robot, équipé de la feuille, mettre le beurre pommade, le sucre, les zestes des clémentines et du citron - prélevés à l'aide de la Microplane- (elle est insupportable avec sa fichue Microplane). Mélanger à petite vitesse pendant quelques minutes.
3/ Ajouter la moitié des amandes en poudre (140g). Mélanger, toujours à petite vitesse afin de ne pas incorporer d'air.
4/ Ajouter les oeufs, petit à petit, tout en continuant à mélanger. N'hésitez pas à stopper le robot et à racler les bords du bol à l'aide d'une maryse.
5/ Ajouter le reste des amandes en poudre, la farine tamisée et la pincée de sel. Mélanger jusqu'à ce que le mélange soit parfaitement lisse et homogène.
6/ Verser la préparation dans le moule. Lisser le dessus à l'aide d'une maryse.
7/ Enfourner le gâteau pendant 50 à 60 minutes jusqu'à ce qu'il prenne une jolie couleur dorée et que la pointe du testeur, insérée au centre, ressorte juste un peu humide.
8/ Préparer le sirop d'imbibage lorsque le gâteau est presque cuit; le sirop devra être bouillant lorsqu'il sera versé sur le gâteau, dès la sortie du four.

ETAPE 2 : Préparation du sirop d'imbibage
1/ Dans une petite casserole, verser 80g de sucre en poudre, le jus de clémentines et le jus de citron.
2/ Porter à ébullition. Réserver.
3/ Sortir le gâteau du four, sans le démouler.
4/ Verser le sirop, bouillant, sur le gâteau, dès la sortie du four. Verser tout le sirop, sans inquiétude, il sera complètement absorbé par le gâteau en quelques minutes.
5/ Laisser le gâteau dans le moule jusqu'à complet refroidissement.
 
ETAPE 3 : Préparation du glaçage (facultatif) :
1/Dans un petit récipient, mettre le beurre coupé en dés, le chocolat noir haché et le miel.
2/ Faire chauffer le mélange au bain-marie. Mélanger à l'aide d'une maryse afin que le glaçage soit bien homogène.
3/ Ôter du feu et ajouter le rhum brun.
4/ Verser le glaçage sur le gâteau (froid) en le laissant couler naturellement sur les bords (je n'ai pas fait cela, j'ai consciencieusement recouvert tout le pourtour de mon gâteau).
5/ Décorer le centre du gâteau de lamelles de zeste d'orange, prélevées à l'aide d'un zesteur.
6/ Laisser le glaçage prendre à température ambiante ou bien bloquer au froid pendant une heure ou deux.
7/ Servir à température ambiante. Goûter. Apprécier. Recommencer.


Et voici le résultat :





Pas à pas en images :

Attention, âmes sensibles s'abstenir : carnage d'agrumes à la Microplane

Crémer le beurre pommade, le sucre et les zestes.


Ajouter la moitié des amandes en poudre :

Ajouter les oeufs, petit à petit :

Ajouter la farine, le sel et le reste des amandes en poudre :


Verser la préparation dans le boule, préalablement beurré et fariné :

Enfourner et sortir cette petite merveille du four :

Préparer le sirop d'imbibage quelques minutes avant la fin de la cuisson du gâteau :

Verser le sirop bouillant sur le gâteau tout juste sorti du four :

Préparer le glaçage :

Verser le glaçage sur le gâteau :

Disposer quelques lamelles de zeste d'orange au centre du gâteau :