Recevez mes recettes directement dans votre boîte mél !

mardi 19 novembre 2013

Gâteau marbré italien "zébré"

J'avais repéré ce gâteau il y a un petit moment déjà mais il y a tant de recettes à tester ... Alors il aura fallu attendre l'occasion rêvée d'une réunion à l'école (fausse excuse pour pâtisser) et l'envie de remettre à l'épreuve ce fichu four (nous nous testons mutuellement : je teste son thermostat, lui teste ma patience). Evidemment, c'est aussi l'occasion de vous faire un petit clin d'oeil avec ce gâteau zébré qui se marie à merveille avec mon nouveau pays !
La recette a été vue sur bon nombre de blogs mais j'ai choisi de suivre la recette et les explications de Valérie : C'est ma fournée. Parce que j'ai déjà essayé bon nombre de ses recettes et que c'est toujours une valeur sûre ! Je n'ai presque rien modifié à la recette initiale.
J'ai été satisfaite du résultat, le gâteau est moelleux, pas sec du tout, et hyper joli à la découpe ! Seul petit regret : pas assez chocolaté à mon goût mais ce n'est que mon avis ;-)
Allez-y, lancez-vous ! Mais, armez-vous de patience : le procédé de marbrage est plutôt loooong ... Il ne faut pas être pressé et procéder patiemment pour obtenir de jolies marbrures égales ! Sinon, on peut aussi essayer une recette de marbré plus classique et plus fort en goût (du grand monsieur Felder) par ici !

Ingrédients pour le gâteau (pour un moule de 24cm de diamètre) :
  • 4 gros oeufs (à température ambiante)
  • 2 x 100g de sucre en poudre
  • 250g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 80ml d'huile neutre (huile de pépins de raisins, de tournesol, ou de soja - pour moi-)
  • 80ml de lait entier + 1 cuillère à soupe
  • 3 cuillères à soupe de cacao amer en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé
Ingrédients pour la décoration :
  • voile de sucre glace (facultatif)

Vous êtes prêts ? Alors, place à la recette !

ETAPE 1 : Préparation de la pâte
1/ Préchauffer le four à 160 degrés.
2/ Dans un grand bol, fouetter au batteur électrique les jaunes d'oeufs avec 100g de sucre en poudre pendant au moins 5 minutes jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume.
3/ Ajouter le lait, la farine tamisée, la levure et l'huile. Mélanger.
4/ Battre les blancs en neige très ferme. Dès que les blancs deviennent opaques, ajouter les 100g de sucre en poudre, en trois fois.
5/ Incorporer délicatement les blancs en neige à la preparation précédente. Mélanger en soulevant la pâte à l'aide d'une maryse.
6/ Diviser la pâte en 2 parties parfaitement égales (même poids) dans deux bols. Je sais, c'est un peu long de peser, transvaser, re-peser ... mais c'est la condition pour obtenir de belles zébrures ! On peut aussi opter pour la technique, plus mathématique mais moins fastidieuse de Valérie consistant à peser les bols avant la recette et déduire le poids vide du poids de la pâte lors des pesées ;-))
7/ Dans l'un des bols, ajouter le sucre vanillé et mélanger délicatement.
8/ Dans le second bol, ajouter 3 cuillères à soupe de cacao en poudre tamisé et 1 cuillère à soupe de lait (pour alléger la pâte chocolatée). Mélanger délicatement.

ETAPE 2 : Montage
1/ Beurrer et fariner un moule à manqué de 24cm (ou 22cm).
2/ Pour obtenir les zébrures : verser une cuillère à soupe de pâte vanillée au centre du moule, puis une cuillère à soupe de pâte chocolatée en plein milieu de la pâte vanillée, puis une cuillère de pâte vanillée au centre de la pâte chocolatée et ainsi de suite jusqu'à épuisement de la pâte ... Peu à peu, en formant vos cercles concentriques, la pâte va s'étaler et remplir le moule. C'est long mais magnifique et pas difficile du tout. Je n'ai pas pris de photos de cette étape mais je vous renvoie à la page de Valérie qui en a de belles qui illustrent bien les étapes.
4/ Mettre au four pendant 30 minutes environ en surveillant la caisson à l'aide d'un pique et en recouvrant le gâteau d'une feuille d'alumimium si le haut dore trop.
5/ Laisser refroidir 5 minutes et démouler puis, envelopper le gâteau encore tiède de film alimentaire afin qu'il conserve son moelleux.


Voici le résultat :





2 commentaires:

  1. Joli clin d'oeil! Le marbrage est magnifique. Gros bisous!

    RépondreSupprimer
  2. Merci Maëva ! Ce cake et les tartelettes à la framboise signent mon grand retour aux fourneaux ! J'ai reconstitué une collection de moules et d'ingrédients et d'ustensiles de patisserie PRESQUE équivalente à celle de NYC ;-))

    RépondreSupprimer